Promouvoir une culture du respect des droits des enfants

PMA pour les femmes : une proposition de loi dans l’urgence au mépris des électeurs

Publicités

Des députés de la majorité ont annoncé pour jeudi 19 juillet le dépôt en urgence d’une proposition de loi visant à ouvrir la PMA en dehors des indications thérapeutiques, à savoir la PMA pour les femmes célibataires et les couples de femmes.

Alors qu’une mission spéciale sur la bioéthique vient d’être nommée à l’Assemblée nationale et travaille sur ce sujet, que le Conseil d’Etat a émis des nuances et réserves sur ce projet, l’association Juristes pour l’enfance (JPE) émet les plus grandes réserves sur ce texte qui, présenté dans la précipitation, ne peut offrir de garanties de sérieux.

JPE rappelle que les états généraux ont vu s’exprimer une écrasante majorité de Français en faveur du statu quo actuel en matière de PMA et que 90% des contributions exprimées sur le site dédié des états généraux sont hostiles à l’extension de la PMA. JPE attend du législateur qu’il respecte les électeurs et que la question de la PMA soit traitée avec sérieux, étude d’impact à l’appui, afin que la question des droits de l’enfant ne soit pas occultée et, en particulier, le droit pour l’enfant de connaître, dans la mesure du possible, ses parents et d’être élevé par eux, garanti par la Convention internationale des droits de l’enfant de l’ONU.

Publicités

Publicités