L’élargissement de l’assistance médicale à la procréation (AMP)

L’ouverture de l’assistance médicale à la procréation (AMP) pour les femmes célibataires et les couples de femmes, c’est-à-dire en dehors des indications médicales d’infertilité, pose la question principale de l’effacement du père et de la branche paternelle de la filiation de l’enfant, difficilement conciliable avec le respect des droits de ce dernier qui a, dans la mesure du possible, le droit de connaître ses parents et d’être élevé par eux (Convention internationale des droits de l’enfant, article 7-1). En outre, la revendication de l’AMP pour les femmes apparaît comme l’occasion de lever le verrou thérapeutique pour généraliser l’accès à la procréation artificielle, y compris pour les couples homme/femme fertiles qui, les plus nombreux, constituent la cible la plus lucrative sur le marché de la procréation contenu à ce jour par l’objectif thérapeutique assigné par la loi à l’AMP.

Article en entier ici

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :